Jessica Bélanger

Ancienne jeune à la Maison des jeunes de Beauce-Sartigan, Chaudière-Appalache

La maison des jeunes était ma deuxième famille

” Cela fait maintenant 16 ans que j’ai eu la chance d’avoir côtoyé des gens exceptionnels et d’avoir eu le soutien des intervenantes qui m’ont aidé à cheminer dans mon parcours de vie.  J’ai eu des amies en or et j’ai tellement de beaux souvenirs. On n’a eu des activités comme la ronde, des discothèques et des activités culinaires. La maison des jeunes a fait partie intégrante de ma jeunesse. La maison des jeunes va toujours faire partie de ma vie, même si nos chemins se sont séparés, j’ai vécu des moments uniques. Elle m’a laissé vivre mes émotions , les bonnes comme les moins bonnes. J’ai découvert une passion pour la danse, j’ai fait mon premier spectacle à la maison des jeunes et j’ai performé dans ce loisir durant mon adolescence.  Les intervenantes ont mis du temps et du cœur à écouter, consoler,  motiver. Elles m’ont aidé à développer mon leadership en me permettant de participer au comité de jeunesse , de faire du bénévolat et développer mon autonomie. La maison des jeunes va toujours faire partie de ma vie et le plus drôle, c’est que des gens croisent mes parents ou ma sœur et leur disent « Te souviens-tu de moi je me tenais avec Jess à la maison des jeunes ».

J’ai découvert des passions et des valeurs qui m’ont aidée dans mon choix de carrière, j’ai vu les intervenantes aider et soutenir les autres, maintenant je suis infirmière auxiliaire et je soigne des gens. Elles ont fait en sorte que je me suis retrouvée mieux outillée pour la suite de ma vie.

J’étais parfois turbulente dans ma jeunesse , mais j’ai appris à m’affirmer davantage et à développer ma confiance  et j’ai aussi eu l’aide dont j’avais besoin aux bons moments. Je suis reconnaissante et redevable envers ces intervenantes que je considérais comme des amies.

J’encourage fortement les jeunes à côtoyer la maison des jeunes, ça change une vie et l’on se fait des amis, ça permet de sortir de notre coquille et de pouvoir socialiser .

Merci à la maison des jeunes de Saint-Georges de Beauce. ”

 

 

Partager ce contenu

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on tumblr
Share on email
Scroll to Top