Forum sur la lutte contre l’intimidation: Pour des espaces d’apprentissage positif pour lutter contre l’intimidation et l’exclusion chez les jeunes

Forum sur la lutte contre l’intimidation: Pour des espaces d’apprentissage positif pour lutter contre l’intimidation et l’exclusion chez les jeunes

Montréal, le 2 octobre 2014 – Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec (RACQ) et le Regroupement des maisons de jeunes du Québec (RMJQ) s’unissent pour saluer l’initiative gouvernementale entourant le Forum sur la lutte contre l’intimidation du premier ministre.

Cette forme de violence a un impact durable chez celles et ceux qui la subissent et entraîne bien souvent l’apparition de plusieurs problèmes sérieux : isolement, détresse psychologique, toxicomanies, etc. Par leur approche globale, les Maisons de jeunes ainsi que les Auberges du cœur permettent à plusieurs jeunes de s’en sortir.

«De nombreux jeunes que nous accueillons dans les Auberges du cœur ont vécu l’intimidation, explique Sylvain Gervais, vice-président Affaires externes et directeur général de l’Auberge du cœur Maison Marie-Frédéric à Québec. Chez les intimidés, nous travaillons à renforcer leur estime et leur confiance en soi. Avec l’intimidateur, nous travaillons la prise de conscience de l’impact de ces comportements sur les autres et le développement d’habiletés sociales plus positives.»

En offrant des milieux de vie ouverts, sains et sécuritaires, les organismes communautaires qui travaillent avec les jeunes deviennent des acteurs incontournables tant au plan de la prévention que de l’intervention.

« Suite à une tournée de consultation provinciale en 2012, le RMJQ a produit un plan pour lutter contre l’intimidation qui s’applique dans ses 186 maisons de jeunes membres, nous rapporte Nicholas Legault, directeur général du RMJQ. Les animateurs et les animatrices de nos maisons de jeunes participent à l’effort collectif entourant la lutte à l’intimidation par diverses activités de prévention afin d’accompagner nos adolescentes et nos adolescentes dans leurs réalités quotidiennes. »

Au-delà de l’intimidation, nous espérons que le gouvernement se penche plus globalement sur les autres facteurs d’exclusion des jeunes qui se trouvent en difficulté et dans des situations de grande précarité (sous-scolarisation, pauvreté, difficulté d’accès au logement). Nous espérons trouver dans la future Stratégie d’action jeunesse une vision gouvernementale aussi globale et courageuse que pour la lutte à l’intimidation, soit un ensemble de mesures pour soutenir les jeunes dans leurs parcours de vie.

-30-

Source :

Regroupement des Auberges du cœur du Québec
Isabelle Gendreau, cellulaire : 438-390-3985

Regroupement des maisons de jeunes du Québec
Nicholas Legault, cellulaire : 514-686-3354