À propos des maisons de jeunes

Les maisons de jeunes membres du RMJQ sont des associations de jeunes et d’adultes qui se sont donné pour mission, sur une base volontaire, dans leur communauté, de tenir un lieu de rencontre animé où les jeunes de 12 à 17 ans, au contact d’adultes significatifs, pourront devenir des citoyennes et des citoyens critiques, actifs et responsables.

 

Concrètement, cela signifie que :

  • La maison de jeunes est un carrefour d’information, un espace d’échange, de prise en charge des besoins et des projets des jeunes par les jeunes, un lieu de passage et de progression vers l’autonomie.
  • C’est le prolongement du coin de la rue, un lieu où l’on se retrouve entre amis pour flâner, rire, jouer, danser, jaser, rêver, s’informer et réaliser des projets.
  • La maison de jeunes est issue de la communauté et travaille avec elle et ses composantes : parents, élus, chefs d’entreprises, écoles, CLSC, services de police, etc.
  • Elle offre aux jeunes la possibilité de prendre des responsabilités et de s’engager dans des projets d’activités culturelles, éducatives et sportives, de sensibilisation, d’information et de promotion de la santé qui les intéressent et qui se veulent utiles à la communauté.

 

Que se passe-t-il exactement en maison de jeunes ?

  • Les jeunes qui frappent à la porte d’une maison de jeunes sont accueillis dans un lieu chaleureux, une maison où ils trouvent soutien et entraide ainsi que des moyens pour agir ou pour réaliser des projets.
  • La maison de jeunes est un lieu familier où il fait bon venir; on s’y arrête parfois juste pour dire bonjour en passant et discuter de tout et de rien. Les heures d’ouverture varient d’une maison de jeunes à l’autre, mais tiennent toujours compte du mode de vie des adolescents en ouvrant leurs portes après les périodes scolaires et les fins de semaine.
  • L’organisation physique reproduit souvent l’aménagement d’une maison où le salon, la cuisine et la salle de jeux occupent une place prépondérante. Les activités varient selon la demande des jeunes et les besoins exprimés : aide aux devoirs, repas communautaires, cours de musique, ateliers de photographie, soirée d’improvisation ou, discussions thématiques portant sur des sujets multiples tels que l’alimentation, le jeu, la toxicomanie, la sexualité, la prévention, etc. Le tout sans rendez-vous, sans attente et sans numéro, encadré par des animateurs et des animatrices qui deviennent souvent des personnes significatives pour les jeunes.

 

Quelle est la philosophie du projet maison de jeunes?

  • Les maisons de jeunes sont caractérisées par une approche communautaire du travail auprès des jeunes. Elles veulent faire participer les jeunes au développement de la société et souhaitent qu’il en soit ainsi partout où les jeunes sont présents. 
  • Elles interviennent, non pas sur une problématique en particulier, mais sur l’ensemble des conditions de vie des jeunes qu’elles rejoignent. Leur approche globale refuse de découper la réalité des personnes en mille et une problématiques isolées les unes des autres. Les maisons de jeunes considèrent les jeunes comme des individus à part entière, capables de trouver des solutions individuelles et collectives à leurs problèmes. Un milieu de soutien et d’accompagnement, de relations volontaires et égalitaires et de confrontation positive. 

 

Qui peut fréquenter une maison de jeunes ?

 Les maisons de jeunes sont ouvertes à tous les jeunes âgés de 12 à 17 ans.

Quelles sont les impacts du travail des maisons de jeunes sur les jeunes et la communauté ?

Dans le quotidien, grâce à la complicité développée avec les jeunes, les équipes d’animation des maisons de jeunes sont bien au fait des besoins exprimés par ceux-ci. Elles s’outillent pour y répondre et pour soutenir la mise en œuvre d’actions concrètes et appropriées.

Les maisons de jeunes contribuent grandement à l’amélioration de la qualité de vie actuelle et future des adolescents sur plusieurs aspects. Par exemple :

  • Elles adoucissent les tensions familiales : rencontres entre parents et adolescents, écoute et référence;
  • Elles brisent l’isolement et font la promotion du droit à la différence : création de relations amicales, cohabitation des cultures et respect des individus;
  • Elles diminuent l’inactivité chez les jeunes : activités préparées et organisées par les jeunes;
  • Elles traitent l’information relative à différents sujets (sexualité, santé, travail, études…) : vidéo, conférences, séminaires et collaboration avec les organismes du milieu;
  • Elles permettent d’avoir une meilleure santé physique et mentale ainsi qu’une meilleure nutrition : activités sportives, souper-causerie, ateliers sur l’alimentation;
  • Elles apprennent aux jeunes à faire des choix éclairés : organisation de débats et implication sur le comité de jeunes de leur maison;
  • Elles combattent la surconsommation : information appropriée sur l’alcool, la drogue et le jeu, kiosque d’information dans les écoles secondaires;
  • Elles développent le sens des responsabilités : discussions sur les conséquences des actes et des choix posés et sur la responsabilité de se reprendre lorsqu’on s’est trompé;
  • Elles permettent l’apprentissage de la démocratie : préparation des jeunes à jouer un rôle important au sein de leur maison et de leur regroupement (comité de jeunes, mini-aga régionale et aga du RMJQ).

Les maisons de jeunes font la promotion de valeurs comme l’acceptation des différences, l’égalité des sexes, le respect de l’environnement, la prise en charge de sa vie et de son avenir. Elles économisent ainsi à la société québécoise, à long terme, les frais engendrés par la violence en général, par le sexisme et le racisme, par l’inadaptation aux exigences de la société.

Pour toutes ces raisons, les jeunes qui fréquentent les maisons de jeunes ont davantage de chance de devenir plus rapidement des citoyens critiques, actifs et responsables, mais également des êtres humains confiants et épanouis.

 

rmjq-button-trouvez

Ambassadeurs de la collecte sélective :